«

»

avr 25

Il était une fois la maladie: chèvre et cataracte

 

Il y aurait actuellement plus de 40 millions de personnes aveugles sur terre, et la moitié le sont à cause de cataractes.

Origine du mot «cataracte»

Tout au long de l’histoire, la cataracte porta bien des noms. Les Grecs antiques qui ne reconnaissaient pas le rôle du cristallin dans l’apparition de la cataracte l’avait nommée : hypochime. Les Romains traduisirent cela par le mot suffusio. Finalement, les Arabes trouvaient que la couleur du cristallin ressemblait à une chute d’eau, ce que les Romains traduisirent comme goutta opacta, qui devint dans le langage courant cataracta, puis cataracte.

D’ailleurs, l’être humain n’est pas le seul à souffrir de cataractes. Plusieurs autres animaux peuvent aussi en être atteints. Ainsi, les premières interventions auraient eu lieu en Inde aussi tôt que 2 500 ans avant Jésus-Christ. Une légende romaine prétendit plus tard que les médecins s’étaient inspirés des animaux pour traiter cette maladie. On disait que lorsqu’une chèvre avait une vision défaillante, elle se précipitait dans les buissons et se perforait l’œil pour abaisser cette cataracte invalidante.

D’ailleurs, ce fut cette première technique, appelée «abaissement», qui fut d’abord utilisée et qui, étonnamment, l’est encore de nos jours dans certaines régions du globe.

 

Cliquez ici pour lire l’article au complet.